Arsenal : Pourquoi Mikel Arteta est le choix parfait pour les Gunners

Sans entraîneur depuis le limogeage d’Unaï Emery il y a un peu plus de deux semaines, Fredrik Ljunberg ancien joueur de la maison, ayant assuré l’interim en attendant le choix du nouveau coach. Et il se pourrait bien que le nouveau coach des Gunners soit lui aussi un de leurs anciens joueurs en la personne de Mikel Arteta. L’Espagnol, aujourd’hui adjoint de Pep Guardiola à Manchester City était déjà pressenti pour l’après Wenger à l’été 2018, mais dépassé de peu par l’Espagnol Emery. Préparant sa formation d’entraîneur depuis un moment, adulé pour ses qualités de vision de jeu par ses ex-entraîneurs, Mikel Arteta est attendu comme un futur grand coach. Voici, selon moi, les raisons pour lesquelles il est le choix idéal pour les Gunners. Mais d’abord un long rappel de l’ère Wenger.

Résultat de recherche d'images pour "MIKEL ARTETA JOUEUR"
Mikel Arteta, joueur, sous les couleurs du Paris-Saint Germain.

Wenger, manager de légende

Arrivé du côté d’Highbury en 1996, le technicien Alsacien Arsène Wenger c’est forgé une grande réputation du côté de Londres. Il faut dire qu’avec plus de 1200 matchs sur le banc des Gunners sur une période de 22 ans, il fait preuve d’une longévité exceptionnelle à une époque, ou, les entraîneurs sont souvent les premiers à payer les mauvais résultats. Sous la houlette du technicien Français, Arsenal a connu ses plus belles heures :

  • Trois titres de champions d’Angleterre 7 coupes d’Angleterre, autant de Community Shield.
  • Une finale de coupe UEFA.
  • Une finale de Champion’s League en 2006.

L’historique saison 2003-2004 en est l’exemple : surnommés les invincibles l’équipe composée de joueurs comme Dennis Bergkamp, Patrick Vieira, Sol Campbell, Robert Pirès, Wiltord, Henry, Fabregas, etc... marque sa saison en restant invaincue en championnat, et devenant la plus belle équipe de l’histoire d’Arsenal !

Résultat de recherche d'images pour "les invincibles arsenal"
Les invincibles Gunners de 2003-2004 à Highbury.

Avec Ferguson du côté d’United, Wenger et lui contribuèrent au changement du rôle du manager à l’Anglaise. En plus de s’occuper de la tactique, de l’entraînement et des matchs, les coachs ont subit les mutations technologiques et journalistiques (au niveau conf de presse notamment). Mais ont aussi un accès inédit dans les finances et le choix des joueurs. Dans les années 2000, le club d’Arsenal décide de poursuivre sa modernisation et investit dans la création d’un stade flambant neuf : L’Emirates Stadium. En 2006, les Gunners quittent le mythique Highbury pour rejoindre l’écrin de l’Emirates et marquant le début d’une disette en titre.

Il faut dire que l’Emirates Stadium malgré ses 60.000 places, sa pelouse verdoyante, et son contrat de sponsoring avec la société Emirates (visant à réduire le coût du stade), coûte tout de même près de 500 millions d’euros. Arsenal ne peut désormais plus se permettre d’investir des sommes astronomiques sur des joueurs, et privilégiera le choix de pistes « low-cost » et de son centre de formation. Les Gunners prendront malheureusement du retard sur ses concurrents, notamment Manchester United. Mais cette vision d’avenir rentre en parfait cohésion avec la future instauration du Fairplay Financier.

Les saisons suivantes marqueront une disette pour le club Londonien, des revers consécutifs en Ligue des Champions, incapable de passer les quarts de final. Et ce malgré l’éclosion de grands joueurs comme Robin Van Persie (déjà présent depuis 2004), Alexandre Song, Laurent Koscielny, etc… Wenger met fin à cette série sans titre en 2014 en remportant la Coupe d’Angleterre et le Community Shield la même année. Cette victoire semble provenir des premières retombées de l’Emirates : Arsenal commence à relâcher un peu la ceinture sur le mercato et commence de nouveau à investir.

Mesut Ozil arrive en provenance du Real Madrid pour près de 40 millions, puis Alexis Sanchez du FC Barcelone pour un montant similaire. Lacazette et Aubameyang pour soixante millions chacun venant respectivement de l’OL et du Borussia Dortmund. Ces dernières années symbolisent le renouveau des cannoniers. Malgré cela, Arsenal ne parvient pas à passer un cap en championnat et finissent toujours en dessous de la troisième place depuis la saison des invincibles. En Ligue des Champions cela n’est guère mieux, sortant toujours en quart de final maximum. Le club Londonien et Arsène Wenger mettent fin à leur longue idylle à l’été 2018.

Résultat de recherche d'images pour "wenger arsenal"
Arsène Wenger, coach de légende des Gunners.

Après Wenger décevante

Pour redresser la barre et tourner définitivement la page Wenger, deux choix (principalement) s’offrent à la direction des Gunners : Mikel Arteta, ancien de la maison devenu adjoint de Pep Guardiola, et UnaÏ Emery technicien Basque triple vainqueur de la Ligue Europa avec Séville tout fraîchement licencié du Paris Saint-Germain. La direction mise sur Emery, au détriment d’Arteta, sûrement à cause de son manque d’expérience au poste de numéro un. Les supporters accueillent le Basque (adoubé par Wenger), en créant amicalement un parallèle « Arsenal/Arsène et Emirates/Emery ». Pour accueillir le Basque la direction des Gunners ne lésine pas sur les moyens et lui offre le Bernd Leno, Lucas Torreira, Sokratis, Matteo Guendouzi et Stephan Lichsteiner pour près de 81 millions.

Résultat de recherche d'images pour "emery arsenal"
Coach Emery chez les Gunners.

Au final, malgré les dépenses et le changement d’entraîneur, la saison est décevante : Arsenal termine 5e de Premier League, et perd une finale de Ligue Europa contre le rival Chelsea. Les Gunners ne verront donc pas la Ligue des Champions la saison suivante. Ils perdent aussi en 4e Tour de FA Cup et en Quart de final de Carabao Cup. En dehors du résultat, les déceptions sont aussi présentes dans le jeu. Malgré une équipe intéressante sur le papier, Emery ne parvient pas à faire ressortir d’identité de jeu de cette équipe. Les « EmeryOut » commencent à pleuvoir sur les réseaux sociaux avec cette non qualification en C1.

L’été suivant Arsenal voit Cech partir à la retraite, Koscielny son capitaine partout pour un nouveau projet chez les Girondins. Welbeck, Monreal, Mkhitaryan et Iwobi quitteront eux aussi le navire. Au niveau des arrivées Arsenal met le paquet : Tierney pour 30 millions, Saliba 35 millions (prêté 1 an à Saint-Etienne), David Luiz et le prêt du talent Dani Ceballos. Surtout, les Gunners réalisent un des transferts les plus coûteux de l’histoire de la Premier League avec la venue de Nicolas Pepe du LOSC pour près de 80 millions d’euros. Malgré les recrues, les supporters sont inquiets principalement par une défense centrale jugée trop faible.

Et le début de saison leur donne raison. Alors que l’ambition est clairement de retrouver la Ligue des Champions, avec un Tottenham en pleine crise de cadres, un Chelsea interdit de recrutement, la voie est royale derrière les deux mastodontes City et Liverpool. Laissant des places accessibles pour les concurrents. Mais les résultats ne sont pas la, Emery est incapable de créer du jeu, Nicolas Pepe déçoit et Granit Xhaka, capitaine choisi du vestiaire, s’en prend même à ses supporters et actera son absence du groupe sur plusieurs matchs. Ainsi que le retrait du brassard au profit d’Aubameyang.

Emery est licencié au soir d’un match à Francfort et 7 matchs sans victoires (pire série de l’histoire du club depuis 1992) et est relégué à 8 points de la 4e place après 13 journées. Freddy Ljunberg ancien de la maison assurera l’intérim.

Résultat de recherche d'images pour "pepe aubameyang lacazette"
Le trio Pépé, Lacazette, Aubameyang censé marquer le renouveau des Gunners.

Mikel Arteta en candidat idéal

Dans le choix du nouvel entraîneur Mikel Arteta n’est pas le choix principal de la direction : après son licenciement de Tottenham, Pochettino a été approché mais a refusé le poste, tout comme Patrick Vieira. Mourinho un temps suivi a rejoint Tottenham. Et depuis Carlo Ancelotti, est considéré comme candidat important de la direction. Il faut dire qu’Arteta n’a toujours pas démarré sa carrière de numéro 1, mais il a énormément d’arguments à faire valoir, et pourrait selon moi, créer un cadre appaisant dans une direction plus que mis à porte-à-faux par ses supporters.

Né au Pays-Basque, Arteta connaît parfaitement la maison des Gunners pour y avoir joué entre 2011 et 2016 sous la houlette de la légende Arsène Wenger avant d’y prendre sa retraite. Durant sa carrière de joueur, Arteta était milieu de terrain, le plus souvent en pointe basse, et véritable lance de lancement pour son équipe. Avec une vision de jeu incroyable et un sens de la passe développé, il rappelle fortement Pep Guardiola (dont il deviendra l’adjoint). Il était un des leaders du vestaire, nommé vice-capitaine après le départ de Robin Van Persie.

Résultat de recherche d'images pour "arteta guardiola"
Mikel Arteta, adjoint de Guardiola à Manchester City durant trois saisons.

Les joueurs et entraîneurs qui l’ont côtoyé disent de lui qu’il avait une vision de jeu au dessus de la moyenne, en partie grâce à son poste de milieu de terrain. Amoureux du beau jeu, il connaît parfaitement le Tika-Taka et les jeux de passes triangulaires de part sa formation à la Masia du FC Barcelone. Son idéal tactique semble se rapprocher énormément de celui de Guardiola. D’ailleurs, après sa retraite de joueur il rejoindre le Catalan à Manchester City pour y devenir son adjoint, et ainsi faire ses gammes d’entraîneur auprès d’un des meilleurs technicien du monde. Le duo Espagnol de City a d’ailleurs, les deux précédentes saisons, roulé sur la première PL, marquant des records de points et réalisant même en 2018-2019 en triplé National historique. Guardiola pense le plus grand bien d’Arteta, et même s’il souhaite le garder avec lui, il lui souhaitera réussite et bonheur une fois sa carrière lancée. Peut-être sur le banc des Gunners.

Non retenu lors des entretiens en 2018 pour l’après Wenger, Arteta semble aujourd’hui prêt à ce lancer, et dans un Arsenal en grande difficultés, nommer un ancien membre de la maison peut-être un choix judicieux de la direction pour rappeler une époque Wenger oubliée.

Pour conclure voici de façon synthétiques, les raisons qui font d’Arteta un choix idéal :

  • Ancien de la maison Arsenal, et leader du vestiaire des années 2010.
  • Vision de jeu développée de part son poste au milieu de terrain.
  • Formé à la Masia et partisan d’un jeu agréable porté sur la position de balle, les transitions rapides, et le jeu de passe.
  • A appris aux côtés de Pep Guardiola considéré par beaucoup comme le plus grand technicien du monde à l’heure actuelle.
  • Préparé depuis 3 ans en tant qu’adjoint, au futur rôle de numéro 1 en Premier League, et à une volonté de réussite.
  • Importance pour les dirigeants de placer un joueur connu du public pour rassurer ce dernier et donner un nouveau souffle.
  • Rappeler un semblant d’une ère Wenger, par le biais d’un de ses anciens joueurs, de plus très apprécié par ce dernier.
  • La situation actuelle d’Arsenal, d’autant plus en plein milieu de saison, ne permet pas de viser un coach de renommée Mondiale.
  • Contrairement à d’autres coachs lancés trop vites, Arteta semble s’être préparé depuis maintenant plusieurs saisons, et même lors de ses dernières saisons de joueur.
  • Et enfin, apporter du sang frais, quand les jeunes entraîneurs prometteurs actuels ne ce bousculent pas (article à venir prochainement d’ailleurs : les entraîneurs de demain). Et pourquoi avoir le nouveau Wenger ?

Par Marco MAGNANI,

Le 19/12/2019

Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire mon article.

Si vous avez apprécié mon travail, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux.

Abonnez-vous à la newsletter pour ne manquer aucune nouvelle publication !

Vous pouvez soutenir le projet gratuitement via uTip. Il vous suffit de regarder quelques vidéos par jour, afin que je perçoives quelques centimes. En soit ce n’est pas beaucoup mais pour moi c’est déjà énorme. Merci de votre lecture et à bientôt.

Me soutenir sur uTip en cliquant ici.

2 commentaires sur “Arsenal : Pourquoi Mikel Arteta est le choix parfait pour les Gunners

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s